Notre responsabilité d'humain, c'est de créer chacun à notre échelle notre paradis sur terre : ce monde dans lequel nous souhaitons vivre.

jeudi 26 janvier 2017

Décoder ses cosmétiques (shampooing/gel douche)

Comme certains le savent, j'ai, à une époque, aspiré à travailler dans la cosmétique.
C'était au moment où on découvrait le scandale des parabènes, et où la cosmétique "naturelle" commençait à apparaître (je vous renvoie à mon parcours scolaire que je viens de rajouter à l'article de présentation du blog).

A l'époque, une auteure a permis à de nombreux consommateurs de mieux comprendre les cosmétiques: j'ai nommé la journaliste Rita Stiens et son livre La vérité sur les cosmétiques.

Mais le livre avait (et a toujours) un inconvénient: il est trop très complet et du coup parfois indigeste pour les néophytes.
Qu'à cela ne tienne! Rita Stiens en a fait un site équipé d'un moteur de recherche: vous rentrez le nom d'un ingrédient, et hop, le site vous dit à quoi sert l'ingrédient et vous indique sa note sous forme de smiley 😊😟. Vous faites ça pour chaque ingrédient et vous avez ainsi un aperçu de la qualité de votre cosmétique. Facile!

Comment on s'y prend?
❶ On attrape son cosmétique cobaye dont on va vouloir décoder la composition.
❷ On va sur le site http://laveritesurlescosmetiques.com/ et on clique sur "Rechercher".
❸ On tape les ingrédients un par un en commençant dans l'ordre : ils sont toujours indiqués par ordre décroissant, donc le 1er est celui qui est présent en plus grande quantité dans le cosmétique. On clique sur + pour ajouter les ingrédients à la file. On complète le champ "Nom de votre produit" et on clique sur "Imprimer" (et on imprime en pdf).


Allez, un exemple de consommation courante: le shampooing Ultra Doux de Garnier, crème de riz et lait d'avoine.
Je précise que j'ai pris les cosmétiques chez ma mère et ma grand-mère, je n'utilise à présent plus aucun produit lavant emballé dans du plastique (et les ingrédients sont très peu nombreux): c'était toutefois le cas dans une autre vie, et c'est en partie grâce à cette prise de conscience que j'en suis sortie 😁.




Autre exemple: le gel douche Cattier Argile Blanche et Miel de lavande




En conclusion, voici où je voulais en venir:
➨ on voit clairement que les cosmétiques classiques (grandes surfaces, pharmacies, parfumeries mais aussi enseignes pseudo-naturelles comme Yves Rocher, l'Occitane, Lush...) ne sont pas d'une grande qualité (il n'y a qu'à voir les smileys). Normal: le but est de vendre beaucoup d'articles, à des prix allant de très petits à très élevés (marques de parfumeries) mais dans tous les cas avec une forte marge, en s'appuyant sur un marketing bien pensé. Ici l'inquiétude n'est pas la qualité!
➨ parmi les cosmétiques naturelles (ici magasin bio), c'est mieux mais pas forcément parfait: on tombe régulièrement sur 1-2-3 ingrédients moins qualitatifs que les autres. Ici c'est le cas du tensio-actif utilisé (ce qui fait mousser): placé en 2ème position par ordre d'importance pondérale, un tensio-actif de bonne qualité aurait impacté fortement le coût de revient, et réduit la marge du fabricant.
➨ dans les 2 cas, on reste sur des produits emballés par du plastique, support dont s'empare le marketing pour mettre en avant des ingrédients pourtant minoritaires et justifier ainsi monts et merveilles. Pourtant, ces 2 produits sont constitués principalement par ... de l'eau!
NB: j'ai repéré les actifs au moyen de flèches rouges.


Pour simplifier les choses, voici comment on peut décrire une formule de shampooing ou de gel douche.
80% d'eau (celle du réseau!)
15% de tensio-actifs (souvent de synthèse et plutôt irritants). Le rôle du tensio-actif est de dissoudre le film hydrolipidique qui protège la peau pour décoller les saletés et mousser, mais sachez qu'on peut laver sans mousser... voui voui
4% d'épaississants (pour que le produit ne coule pas comme de l'eau dans votre main)
1% de parfum (souvent de synthèse), colorant, conservateur (indispensable dès qu'il y a présence d'eau), et actifs

Tout ça m'amènera à parler des alternatives saines ET zéro déchet (cliquez ici pour l'alternative au gel douche) à ces produits lavants dans un prochain épisode...

Mais sachez d'ores et déjà que je parlerai de tout ça lors de ma conférence à la MJC du Montbrisonnais le jeudi 30 mars à 19h.
Le thème sera: la salle de bain Zéro déchet. On parlera des alternatives pour l'hygiène de la maison (lessive, WC) et pour l'hygiène corporelle (gel douche, déodorant, dentifrice, shampooing, oreilles...). Vous verrez que vous pourrez enfin supprimer un paquet d'emballages de votre salle de bain (et faire de belles économies), pour le bien de votre santé et de la planète!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire