Notre responsabilité d'humain, c'est de créer chacun à notre échelle notre paradis sur terre : ce monde dans lequel nous souhaitons vivre.

vendredi 25 mai 2018

Dernier atelier de la saison: courses alimentaires Zéro Déchet

Ce samedi 26 mai aura lieu le dernier atelier de l'année consacré aux Courses alimentaires Zéro Déchet. Il se tiendra au Centre Social de Montbrison de 10h à 12h (vous pouvez arriver et partir quand vous le souhaitez ;0) 
L'atelier est gratuit et sans inscription.  


NB: je ne publie pas systématiquement un article pour rappeler les dates des ateliers... Si vous souhaitez être tenu au courant par mail, ou simplement recevoir un mail inspirant avec mes dernières découvertes, astuces et publications, vous pouvez vous inscrire en cliquant sur l'image de droite sous "Newsletter"!


De quoi va-t-on parler?


Nous allons voir ensemble que oui, il est tout à fait possible et facile de revenir de ses courses alimentaires sans emballage à jeter/recycler !

Pour une immense partie des denrées, les liquides compris, il existe en effet des alternatives pour se passer des emballages jetables, qu'ils soient en plastique ou en carton. Outre l'aspect écologique, on impacte aussi positivement sa santé, et on gagne beaucoup de temps et d'argent, comme en témoigne la liste des consommables que nous n'achetons plus. Et pas besoin de magasin spécialisé dans le vrac pour cela ! Tout (ou presque) est déjà à portée de main...

Je vous présenterai le "kit de courses" à avoir pour y parvenir, ainsi qu'une liste des lieux où je me sers en vrac dans Montbrison et alentours (lien dans la colonne de droite). Je vous montrerai aussi - en vrai - le filtre autonome que j'utilise pour obtenir une eau de très grande qualité (l'article est ici sur le blog).


Il est en effet grand temps de remettre un peu de bon sens dans notre chaîne alimentaire!

lundi 14 mai 2018

Le bain dérivatif

Aujourd'hui je vous partage (enfin) mes connaissances sur cette méthode précieuse de santé qu'est le bain dérivatif, puisqu'il s'agit :

➨ d'une pratique curative qui soulage naturellement et efficacement fièvre, douleurs, inflammation et de nombreux autres maux aigus ou chroniques (sans nuire à un éventuel traitement médical)

➨ d'une pratique quotidienne d'hygiène de vie (quotidienne, ou en cure de quelques jours/semaines par mois, si on le souhaite), pour entretenir sa santé de manière préventive


Le bain dérivatif (BD) mis en lumière par Louis Kuhne il y a plus d'un siècle est en effet en train de revenir sur le devant de la scène à l'heure actuelle, popularisé et modernisé par France Guillain et ses livres La méthode et Le bain dérivatif (photo), et surtout grâce aux innombrables témoignages positifs des pratiquants et aux découvertes scientifiques sur les effets bénéfiques du froid (cryothérapie notamment) et le rôle de ce nouvel organe du corps humain, le 80ème!, que serait le fascia ou interstitium.

Pour l'occasion, je vous ai fait une vidéo (ma première!) et une fiche pratique. 👍

 



Qu'est-ce que signifie "Bain Dérivatif"?



Le bain dérivatif (BD) est une technique de santé qui, en rafraîchissant le périnée, abaisse la température interne, active diverses fonctions affectées par l’état inflammatoire et favorise l’élimination des déchets.

Le BD n’est pas une médecine ni un médicament mais une technique ancestrale qui se pratiquait initialement avec de l’eau lors des antiques ablutions (les animaux la pratiquent instinctivement en s’allongeant sur des surfaces fraîches). Cette pratique sert à remplacer les effets de la marche nue dans un pays chaud, ce qui était la condition première de l’être humain.

Cent ans après Louis Kuhne et son livre La nouvelle science de guérir (épuisé), France Guillain (photo ci-contre, 75 ans!, source de la photo et biographie ici) a remis au goût du jour le BD en tant qu'un des 4 piliers de la « Méthode France Guillain » (avec l’alimentation, le soleil et l'argile).

Par commodité, l’usage de l’eau (bain de siège) est souvent remplacé par l’utilisation de poches de gel spéciales (comme les poches qu'on met au congélateur pour apaiser un coup, grâce au froid). Cette version "moderne" des bains dérivatifs utilisant des poches de gel froides pour refroidir son périnée est plus compatible avec la vie moderne puisque qu'il est alors possible de vaquer à ses occupations pendant le bain dérivatif.

Ajoutons que la technique est très peu chère, gratuite pour ainsi dire, et efficace pour améliorer le bien-être.


Comment ça fonctionne? 

 

Depuis un siècle, l’homme occidental est devenu de plus en plus sédentaire, il a le périnée au chaud toute la journée, mange une nourriture industrielle et mène une vie plus stressée. La température interne moyenne a augmenté de 6 dixièmes en 60 ans (de 36,6°C à 37,2°C), ce qui occasionne un état inflammatoire quasi-permanent chez de nombreux sujets (mais pas tous, cf contre-indications). Cet état est propice à de nombreuses maladies.


[Pour l'anecdote, France Guillain raconte dans cette vidéo qu'il y a un peu moins d'un siècle, en période de tuberculose, on recommandait de prendre sa température rectale chaque soir. A 37,1 ou 37,2°C, on devait se rendre à l'hôpital car cela pouvait être le signe d'une primo-infection de tuberculose. On avait donc de la fièvre! Aujourd'hui, personne ne considère avoir de la fièvre en-dessous de 38°C...]


En refroidissant le périnée, le BD fait baisser l’inflammation chronique ou ponctuelle (fièvre, douleurs, allergie occasionnelle…) et favorise la motilité (micro-contractions) de l’intestin et du fascia. Selon les dernières découvertes scientifiques, ce fascia ou interstitium correspondrait à une couche de tissu entourant chaque organe et formant un immense réseau dans l’organisme. Il pourrait s’agir d’un 80ème organe, et le plus gros (20kg) !



Quelle est l'explication scientifique ? (hypothèses)


NB: passez au paragraphe suivant si la partie scientifique vous fait peur 😱

Sachez que la lumière commence à être faite - d'un point de vue scientifique - sur le mécanisme et l'organe impliqués dans le bain dérivatif. Plusieurs chercheurs ont en effet identifié un potentiel nouvel organe que serait le fascia ou interstitium, comme en témoigne cet article et ce documentaire. Ouvrez les oreilles, vous devriez en entendre parler!

Ce fascia ou interstitium correspondrait à une couche de tissus, une sorte de membrane perméable, enveloppant chaque organe (os, muscle, fibre musculaire, tendon etc...) en formant une immense toile ou réseau dans tout le corps humain. Ce réseau contiendrait un fluide dont la composition reste à découvrir, mais qui aurait probablement un lien avec la lymphe (fluide impliqué dans l'immunité et l'évacuation des déchets cellulaires, entre autres). Source de la photo.

Le mouvement de cet interstitium permettrait la bonne circulation de la lymphe et de plusieurs composés d’intérêt comme les graisses fluides dont parle beaucoup France Guillain. Ces graisses fluides, apportées par une bonne alimentation, seraient en effet indispensables pour la protection contre la chaleur et le froid, l’énergie, les réserves, ou encore la fonction hormonale.

Cet interstitium permettrait aussi le transport des cellules souches adultes capables de réparer tous les tissus. Cette propriété expliquerait aussi - malheureusement - le phénomène de déplacement des cellules cancéreuses (métastases) selon plusieurs scientifiques.

Enfin, un autre rôle important du fascia serait sa fonction de nettoyage: l’élimination des graisses épaisses liées à une alimentation dénaturée et une mauvaise mastication, ainsi que l'évacuation de toxines d’origine interne ou externe (effet « détox »). Car évacuer les déchets de l'organisme est une fonction du corps extrêmement importante, peut-être même plus importante que l'ingestion d'une bonne alimentation 😀


Quels bénéfices?


Ils sont très nombreux et variés, comme en témoigne cet article ainsi que le livre Le bain dérivatif de France Guillain où une bonne partie du livre est dédiée à lister les troubles que le BD peut soulager et/ou améliorer (liste partielle ci-dessous).

La grande diversité des bienfaits observés peut surprendre, mais cela s'éclaircit lorsqu'on comprend l'importance de la température interne sur le fonctionnement optimal des organes, en particulier celui du fascia ou interstitium (paragraphe précédent).

Pour résumer, on peut dire que les bénéfices sont proches de ceux de la cryothérapie, sans l’inconvénient de devoir réchauffer ses membres ensuite. Le BD soulage en particulier la fièvre et de nombreuses douleurs, limite le développement de maladies dégénératives et améliore de nombreuses affections (allergies, eczéma, acné, cellulite, insomnie, constipation, problèmes de circulation sanguine…), sans nuire aux traitements médicaux. Les résultats sont liés à l’état de départ, au temps de pratique et à l’hygiène de vie associée.

Pour en citer quelques-uns:

L’acné, les acouphènes, les allergies, l’appétit, l’arthrose, l’asthme, les éruptions cutanées diverses, la cellulite, les cheveux (réduit la chute et fait repousser les cheveux blancs de leur couleur d'origine - après une longue pratique et une grande détox - témoignage ici après une pelade), la chimiothérapie, la constipation, les dents et les gencives, les dépendances, les douleurs, l’eczéma, les excroissances diverses (témoignage de disparition d'une verrue séborrhéique ici), les extrémités froides (ou chaudes), les jambes lourdes (témoignage sur la circulation et le remodelage des jambes ici), les varicosités, l’angine, les hémorroïdes, l’herpès, l’incontinence, le sommeil, le poids, la rétention d’eau, les règles et l'incontinence des règles (aidera pour atteindre le flux instinctif libre), la mémoire, la ménopause... Un autre retour d'expérience complet est à lire ici.
Vous pouvez aussi regarder la vidéo de Delphine du blog Petites astuces entre filles.

Le site Yokool qui vend les poches de gel a créé un site afin de regrouper et classer en un seul endroit les témoignages. Voici l'adresse si vous souhaitez y jeter un œil pour trouver votre symptôme 😁: https://je-pratique-le-bain-derivatif-avec-yokool-poche.fr/



Comment pratiquer et où acheter ?



Deux techniques existent: avec de l'eau ou avec des poches de gel.

L'antique bain de siège (qui reste pratique dans certains cas) peut en effet être remplacé par l’utilisation de poches de gel spéciales, plus compatibles avec la vie courante. La pratique pourra être ponctuelle (maladie), en cure (1 semaine par mois par exemple) ou quotidienne.


Avec l'eau froide:


La pratique avec l'eau froide et le bidet (ou la bassine) présente l'avantage d'associer la friction au rafraichissement.

Concrètement, cela signifie rafraîchir avec de l’eau la partie la plus basse des deux plis de l’aine au niveau de l’entrejambe, de chaque côté chez l’homme comme chez la femme (le périnée pour simplifier). Pour cela, on prend un gant de toilette que l’on fait glisser en douceur après l’avoir trempé dans l’eau fraîche, en un geste continu de va-et-vient entre l’eau et la zone concernée qui part du pubis et rejoint l’anus. Tout le reste du corps doit être couvert chaudement.

La séance standard dure 10 minutes (15 minutes quand on pèse plus de 70 kg), mais peut se prolonger jusqu'à 30 minutes. En entretien, la fréquence est de 1 fois par jour à 3 fois par semaine minimum (source). Cette technique peut être utile pour les bébés (fièvre, poussée dentaire) pour lesquels la poche est trop grande (avec un risque qu'ils fassent pipi dessus).


Avec les poches:


France Guillain recommande d’avoir 4 poches pour une pratique de 2 à 3h par jour. Voici une courte vidéo de France Guillain présentant les poches ainsi que 2 autres vidéos de présentation par des youtubeuses: Sirène Bio ici et Delphine l'astucieuse là.

Pour ne pas perturber la digestion, le BD démarre avant ou en début de repas, sinon il faut attendre 1h30 après la fin du repas. La poche préalablement congelée peut être placée sur une chaise (repas, ordinateur, télévision, lecture) ou dans son pantalon (entre 2 culottes par exemple), grand côté devant, petit derrière. Si la poche est trop froide, il convient de l’envelopper. Il ne faut pas avoir froid pendant le BD : se couvrir si nécessaire (frissonner serait contre-productif).

Les poches spéciales lavables sont en vente sur: https://www.yokool.fr/fr/. La petite poche (pour pratiquer debout) est à 14 €, la grande (pour pratiquer assis) à 22 € (à la date de rédaction de l'article). Les poches qu’on trouve en grandes surfaces à faible coût peuvent aussi convenir (mais ne sont pas lavables en machine et risquent de se percer si vous pratiquez de manière régulière).




Les contre-indications


Voici les cas où il n'est pas conseillé de pratiquer:
- en cas d’opération de moins d’un an avec pose de matériel ou greffe 
- en cas d’épuisement total ou fin de vie
- lors du 1er trimestre de grossesse si FIV ou si risque de fausse couche
- en cas de température interne moyenne déjà basse
- et aussi en cas de rein faible selon la médecine énergétique chinoise



Notre retour d'expérience


Assez sceptiques au début, nous avons finalement investi, avec mon conjoint, dans des poches en 2015 et avons démarré une pratique assidue couplée à l'alimentation conseillée par France Guillain (miam-ô-fruits). Voici les effets que nous avons notés.


Au début

Passé le quart d'heure de fou rire à deux à répéter "Aïe c'est froid", nous avons noté rapidement un apaisement mental, comme si les pensées incessantes se calmaient progressivement. Nous avons aussi remarqué un regain d'énergie pendant et après la pratique. Les poches se réchauffaient très vite, parfois en seulement 10 minutes. Au bout de quelques jours, la sensation de froid était beaucoup plus familière et agréable, et il arrivait même que l'on trouve les poches "pas assez froides". Parfois le tractus digestif se remettait sensiblement en route (petite ou grosse commission), et il fallait aller aux toilettes.


Au bout d'un mois

Nous refaisons un bilan. Pour ma part, j'ai remarqué que mes cheveux tombaient nettement moins. Pour l'histoire, je perdais beaucoup mes cheveux (alopécie hormonale) et j'ai pu constater, dans la baignoire au-dessus de laquelle je brosse mes cheveux, qu'il y en avait à peu près 2 fois moins.

J'ai aussi eu plusieurs fois une sensation que mes organes du bas-ventre se mettaient en mouvement pendant la pratique, peut-être en lien avec le travail du périnée, toujours est-il que celui-ci m'a semblé plus musclé (il était très faible suite à mon 1er accouchement en 2012).

Et enfin, j'ai vu apparaître un petit bouton de graisse sur ma main (photo), effet de "détox" décrit par France Guillain dans le livre. J'en ai eu 2 ou 3 autres par la suite (paupière, hanche).

Mon conjoint quant à lui a observé que ses ongles des pieds, qui ont toujours poussé striés, ont commencé à pousser lisses! On voit sur la photo que le millimètre de repousse est correcte. Cet effet est souvent relayé sur internet.


Après quelques mois

Mes cycles menstruels sont devenus plus réguliers et la durée de mes règles s'est raccourcie (2-3 jours). La cellulite a diminué, et nous avons tous les 2 perdus un peu de poids (ce qui n'était pas notre but...). Ma peau devient plus nette, et les cicatrices anciennes s'estompent petit à petit.

Un autre effet détox est apparu: mon ventre s'est mis à gonfler. C'est un effet possible cité par France Guillain, il est fréquent chez les personnes très sédentaires. Il faut alors poursuivre la pratique pour que les graisses rassemblées sur le ventre soient évacuées par l'intestin. Pour ma part, je suis tombée enceinte par la suite, donc mon ventre a gonflé pour d'autres raisons 😁.

A l'heure actuelle, nous avons ralenti la pratique et utilisons la méthode en cure, lors d'une maladie (hiver), une douleur ponctuelle, une inflammation, un état de stress à calmer et en période de canicule l'été.

Je l'utilise par contre beaucoup pour mon bébé depuis les premières poussées dentaires (avec ou sans fièvre): en période de douleurs intenses, je lui fais un bain dérivatif avec de l'eau du robinet et un gant, en le tenant au-dessus du lavabo, pendant 2 à 5 minutes, à chaque change de couche, donc toutes les 3 heures environ. Voici une vidéo où Irène Grosjean parle du bain dérivatif chez les enfants.

Belle expérimentation à tous!

jeudi 26 avril 2018

Chaussures: réparation de fermeture-éclair et cirage naturel

Avec le retour des beaux jours, le moral et la motivation sont revenus, et je me suis dit qu'il était temps de rentrer les chaussures d'hiver jusqu'à l'automne prochain.

Mais avant cela, il y a une étape qui ne m'enchante pas toujours, c'est celle de nettoyer et cirer lesdites chaussures... car bien sûr l'entretien et la réparation sont essentiels pour maximiser la durée de vie des objets.

En prime cette année, il fallait s'attaquer à un problème qui mettait en péril 2 paires de chaussures: une fermeture-éclair qui ne fonctionnait plus.


D'abord, réparer


J'avais vaguement essayé de réparer ces fermetures-éclairs défaillantes au cours de l'hiver, en les examinant de près, en replaçant le bord de la fermeture-éclair qui sortait du zip, en coupant les éventuels fils de la couture qui pouvaient se prendre dans le mécanisme, en graissant même un peu le tout. Rien à faire. Soit les bords restaient bien dans le zip mais n'étaient pas jointifs (embêtant pour une botte qui doit tenir le pied à l'abri du froid et de l'humidité), soit un bord sortait du zip et c'était la méga-galère pour le replacer dedans.

Par chance, et sûrement pas par hasard, j'ai eu l'intuition d'utiliser une pince pour resserrer/aplatir le zip. En effet, il est fréquent, surtout pour des chaussures, de tirer un peu fort sur la languette métallique lorsqu'on remonte le zip à la hâte. A force, on écarte la griffe à l'intérieur de laquelle sont maintenus les 2 bords de la fermeture-éclair. J'ai essayé pour voir... jackpot! en plein dans le mile! 💥

Forte de ce succès sur la 1ère chaussure concernée, j'attrape la seconde et je tente. Miracle, ça marche aussi! J'exulte et j'appelle mon conjoint pour lui montrer cette prouesse (oui les fleurs n'étaient pas chères ce jour-là, mais c'est vrai qu'on n'est pas tous les jours aussi inspirée 😜)

Concrètement, comment ai-je fait? J'ai pris une pince plate et je l'ai placée autour du zip de manière que le dessus et le dessous se rapprochent lorsque je serre la pince. Pour ne pas écraser l'anneau servant à articuler la languette métallique, j'ai mis la pince sur le côté droit, j'ai serré, puis j'ai fait pareil sur le côté gauche. Je vous conseille de procéder tranquillement, en vérifiant si ça suffit, quitte à resserrer en plusieurs fois.



Bien sûr, ça ne solutionnera pas tous les problèmes de fermeture-éclair, mais un certain nombre.
Pour terminer, j'ai graissé un peu le tout, en même temps que je réalisais l'étape suivante, c'est-à-dire le cirage des chaussures...


Ensuite, nettoyer et cirer


Pour le nettoyage, une vieille brosse à dent et de l'eau savonneuse suffisent (article sur le savon de Marseille ici).

Après un court séchage à l'air libre, je suis passée au cirage, et là j'ai procédé au plus simple: j'ai utilisé de l'huile végétale que j'avais à disposition. Il se trouve qu'il s'agissait d'huile de colza grillé achetée en vrac au moulin près de chez nous (liste des lieux de vrac ici). Toutefois ça aurait certainement marché aussi avec de l'huile d'olive, de tournesol, de coco... ou même une huile de friture usagée. Celle que j'ai récupérée pour mon expérience de bougie et lampe-tempête était en train de mariner avec des écorces d'oranges, c'est pourquoi je ne l'ai pas utilisée... En plus je préfère l'odeur du colza grillé 😁. Je l'ai appliquée généreusement avec la vieille brosse à dent, en insistant sur les zones un peu râpées.

Après quelques minutes de séchage à l'air libre (le cuir a bu cela comme s'il mourrait de soif), les bottes avaient réellement changé d'allure! Elles étaient prêtes à se reposer jusqu'à l'automne prochain...




NB: Béa Johnson propose 2 recettes dans son livre Zéro Déchet, les 2 étant à base de cire d'abeille et d'huile végétale. Je vous les mets ci-dessous, mais pour ma part, je n'ai pas eu le goût de réaliser le mélange, bien que je pense que la cire d'abeille joue un rôle un plus imperméabilisant que l'huile végétale seule.
pour protéger: le baume maison. 1 cas de cire d’abeille + 4 cas d'huile végétale. Faire fondre au bain-marie et stocker dans une petite boîte. Peut servir à nourrir les lèvres, les ongles ou les pointes des cheveux, mais aussi à cirer les meubles en bois ou protéger les cuirs, dans notre cas.
pour imperméabiliser: 2 cas de cire d'abeille + 1.5 cac d'huile végétale. Faire fondre au bain-marie, passer au pinceau puis sécher au sèche-cheveux pour faire pénétrer la cire dans le cuir (sinon il y aura des traces).


Et pour un cirage teinté?


Je n'ai pas essayé cette fois-là, mais voici comment je compte procéder:

pour un cirage marron: j'ajouterai un peu de cacao non sucré dans mon huile végétale avant application. Cet ingrédient fonctionne très bien comme fard à paupière, fard à joue, bronzeur, alors y'a pas de raison!

pour un cirage noir: une gélule de charbon végétal, ou un peu de charbon de bois effrité dans l'huile végétale avant application. Le charbon fonctionne très bien comme fard à paupières ou eye-liner, donc ça doit marcher aussi.

Selon la nuance souhaitée, on peut combiner les 2 colorants naturels.



Que faire d'autres avec l'huile végétale?


L'huile végétale (choix du végétal selon l’utilisation) est - à mon sens - un peu le couteau-suisse de la maison. On peut s'en servir pour:

cuisiner bien sûr, quoique ses propriétés soient encore meilleures à froid (donc à appliquer sur les plats une fois servis dans l'assiette, c'est pourquoi je consomme plutôt de l'huile de colza extraite à froid)

graisser des chaînes de vélo (peut-être même de moto?)

graisser les gonds des portes (préférer une huile solide comme l'huile de coco, cela évite d'en faire couler sur le mur adjacent ou le long de la porte)

protéger une terrasse en bois (voir photo). La nôtre est en frêne thermohuilé et le résultat nous plaît, mais je n'ai pas encore le recul suffisant pour dire si ce sera une parfaite réussite dans le temps. Toujours est-il que le saturateur bois qu'on avait passé n'a pas tenu, malgré le prix qu'il coûtait... 😵

cirer des meubles en bois ou des parquets: on est nombreux à l'utiliser sur les meubles, quant au sol, j'ai lu l'expérience du parquet passé à l'huile d'olive, relatée par le blog Consommons sainement.

remplacer des tas de produits d'hygiène: le baume à lèvre, la crème hydratante, le lubrifiant, le démaquillant, l'après-soleil, faire briller les ongles, les pointes des cheveux etc... A ce propos, je vous laisse jeter un coup d’œil à l'article écrit au sujet de l'huile de coco ici.


Et voilà! Ménage de printemps accompli!

samedi 31 mars 2018

Le Zéro Déchet chez nous (reportage)

Il y a quelques temps, j'ai eu le grand plaisir de recevoir 2 journalistes de la presse locale (Forez, 42):
➽ Michel Granger a dédié une page entière au Zéro Déchet dans Le Progrès Forez (photo de gauche ci-dessous)
➽ Richard Bret a réalisé une vidéo très bien montée sur le site MontbrisonTV.com pour résumer notre entrevue (cliquer sur l'image de droite ci-dessous)

Je les remercie vivement de l'intérêt porté à ce mode de vie (qui deviendra la normalité je l'espère)!

PS: tous les vêtements que je porte dans la vidéo ont été achetés d'occasion (la tenue de mon fils aussi 😀)

https://www.youtube.com/watch?v=lmVPxeNo5YU


Comme nous sommes à Pâques, je vous ajoute le lien vers l'article consacré à Comment fêter Pâques sans déchet?

jeudi 1 mars 2018

Le retour du Savon de Marseille!

Comme vous le savez sûrement, j'affectionne particulièrement les savons saponifiés à froid (j'en parle dans cet article). Le seul souci, c'est que je le considère comme c'est un savon tellement qualitatif que j'ai du mal à le consacrer à un usage aussi trivial que la vaisselle à la main ou le lavage des mains... Du coup, jusqu'à ce début d'année, nous utilisions pour ces 2 usages du produit vaisselle bio acheté en vrac.

Mais ça, c'était avant! Car fin 2017, j'ai découvert sur le site Consommons Sainement la possibilité d'utiliser le Savon de Marseille comme alternative à divers produits: liquide vaisselle, savon liquide pour les mains, lessive et même dentifrice... voui!

Ça a fait tilt dans mon esprit 💡


Je tenais là une nouvelle possibilité pour aller vers une vie toujours plus simple et plus saine car j'allais pouvoir...

⦿ réduire encore mes courses 💪: quand on achète du produit vaisselle par exemple, on achète et on transporte 70 à 80% d'eau contenue dans le produit, alors que l'eau, on a ça... chez soi!

⦿ utiliser un produit plus sain 😇: le produit vaisselle même bio contient fatalement des conservateurs, des gélifiants, et parfois des colorants, à en juger par les auréoles jaunes que je retrouvais sur mes serviettes en nid d'abeille... 😵

⦿ réduire encore mes déchets 👍, à la condition de trouver le savon en vrac ou dans un emballage carton. Certes je générais assez peu de déchets jusque là puisque je re-remplissais ma bouteille d'origine, mais elle était en plastique, tout comme le réservoir de vrac utilisé dans le magasin.



Avant d'acheter...


Je vous recommande de lire l'article de Consommons Sainement sur les faux savons de Marseille car ils sont nombreux!

Dans son article, elle cite 4 marques: Fer à cheval, Marius Fabre, Le Sérail et Midi. Pour ma part, j'ai trouvé facilement Marius Fabre chez Gamm Vert et j'ai trouvé la marque Rampal Latour en Biocoop, qui me semble convenir aussi.



Voici les points positifs et négatifs de chacun:

Marius Fabre:
- vendu sous film plastique
- sans huile de palme
- non bio

Rampal Latour: (photo issu du blog Consommons Sainement)
- vendu sans emballage
- bio
- contient de l'huile de palme (en petite quantité)



Avant/après


Avant d'admirer le résultat, il a fallu réfléchir à un petit système adapté à notre cas...

Pour la cuisine, c'était assez simple: il suffisait de remettre en service un ancien porte-savon en verre que j'avais mis de côté.
Pour l'évier de notre WC, c'était plus compliqué car il n'y avait pas la place d'un porte-savon ET le bord de l'évier est en pente!
Il fallait donc un système qui permette de tenir le savon et si possible d'éviter qu'il soit en contact avec une surface, afin qu'il sèche facilement et ne fasse pas de dépôt. L'astuce: un vieux collant et une ancienne attache que j'ai tordue pour la glisser sous notre miroir!

Voici donc un avant/après dans le coin cuisine et l'évier de notre WC:





Bilan +/-


Les plus:
- le visuel est plus sympa et - je trouve - plus authentique, plus "roots" comme j'aime à dire.
- le savon dure très longtemps! Il n'a pratiquement pas diminué depuis que je l'ai acheté, il y a maintenant plus d'1 mois
- il n'a pas d'odeur chimique entêtante
- il nettoie bien la vaisselle et les mains (notre fille a validé le concept!)
- il me sert même à détacher occasionnellement nos vêtements

Les moins:
- il dégage une petite odeur spéciale, qui fait parfois penser au pétrole 😲 mais les habitués trouveront que c'est l'odeur normale du Savon de Marseille, et ça s'est atténué au fil des jours pour devenir imperceptible
- je constate un léger dépôt gras en fond d'évier, qui part toutefois facilement en frottant à l'éponge
- il faut penser à tourner régulièrement son cube si on veut l'user de manière régulière
- il faut veiller à ne pas avoir d'eau à l'endroit où on stocke le savon, sinon il se dissout progressivement dans ce fond d'eau!

➮ Du coup, chaque semaine, je nettoie mon porte-savon soigneusement ET j'en profite pour tourner le cube pour user une nouvelle face (facultatif).


Enfin, sachez que je m'en suis servie avec succès pour réaliser ma lessive maison à la place des copeaux de savon que j'achetais en Biocoop. J'ai utilisé un économe pour obtenir les 20g dont j'avais besoin pour faire 1 litre de lessive... Le tutoriel est ici.
D'ailleurs, je pense que cette lessive maison peut aussi être utilisée comme savon liquide pour les mains (si vous n'aimez pas le savon solide). Il faudra peut-être le diluer un poil plus afin qu'il puisse être pompé mais je pense que ça doit fonctionner!


C'est une chouette découverte, alors merci à Consommons Sainement!

lundi 8 janvier 2018

Les immenses capacités et bienfaits des végétaux

Je suis tombée il y a quelques temps sur le reportage d'Envoyé spécial "Le monde secret des arbres" (diffusé initialement le 26 octobre 2017).

J'avais déjà une vision très positive des végétaux qui, selon moi, nous sont très supérieurs d'un point de vue fonctionnel, dans la mesure où ils assurent leur survie à partir d'éléments bruts comme la lumière, l'air, l'eau, les minéraux... alors que nous, humains, sommes obligés d'ingérer lesdits organismes (végétaux principalement 😀) pour assurer la nôtre, de survie.

Je savais aussi déjà que le monde végétal est doué d'immenses capacités et d'une intelligence exceptionnelle. Tout le monde connaît l'expérience des plantes qui poussent mieux si elles baignent dans un atmosphère bienveillante: musique, paroles douces..., ou encore le cas de plantes qui renaissent d'une manière inespérée alors qu'on les croyait mortes. On sait aussi que les plantes purifient l'air de nos intérieurs plein de polluants chimiques et apaisent notre mental (feng-shui). 

Mais le reportage a considérablement renforcé mes idées à ce sujet!

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/video-le-monde-secret-des-arbres_2434691.html


On y découvre notamment, avec des preuves scientifiques :


⦿ que les arbres communiquent entre eux, même à distance
⦿ qu'un arbre peut, grâce à son système racinaire, alimenter un de ses descendants, ou un confrère en détresse
⦿ que les végétaux perçoivent leur environnement (vent par exemple) et s'y adaptent (épaississement du tronc dans l'exemple)
⦿ qu'ils possèdent la proprioception, c'est-à-dire, la perception de leur propre "corps" (ils poussent droit dans des conditions d'apesanteur et d'obscurité)
⦿ qu'on peut mesurer chez un végétal une activité électrique comparable à l'encéphalogramme chez l'être humain
⦿ qu'un contact sur une des feuilles se traduit par une modification de cette activité électrique
⦿ et enfin, qu'un humain placé devant une image de forêt voit son activité cérébrale se mettre au repos instantanément (idem avec l'odeur de sous-bois et les balades en forêt)

En conclusion, on comprend que les végétaux sont sources de grands bienfaits pour les humains, que ce soit la marche dans la nature, le visionnement d'images de forêt, une plante dans notre bureau ou notre intérieur... tout ce qui nous rappelle et nous connecte avec la nature est bon pour nous!


Comme le dit le professeur à la 24ème minute:

"Ça vous paraît bizarre, mais c'est logique. Cela fait des millénaires que les humains vivent au milieu de la nature et savent y évoluer. Quand on y réfléchit, cela ne fait que 200-300 ans qu'on vit en ville. Cette vie moderne nous demande beaucoup d'efforts d'adaptation, et ça génère du stress. La nature, et la forêt en particulier, c'est tellement en nous qu'il en faut juste un peu pour que ça nous ramène à nos origines et nous apaise."



Pour 2018, je vous souhaite de belles reconnexions à la nature !

samedi 9 décembre 2017

Récap' pour les fêtes de fin d'année (+ déco végétales + éco-cadeaux)

Pour simplifier l'accès aux articles sur Noël et les fêtes de fin d'année en général, je rassemble ici les liens d'intérêt.

Vous avez peut-être noté que je publie un peu moins d'articles en ce moment: c'est que je suis un peu occupée par l'arrivée de notre second enfant, un petit garçon né début septembre... Mais le bon point, c'est que mon expérience actuelle va donner naissance 😆 à plusieurs articles en lien avec la grossesse, l'accouchement, l'allaitement, l'hygiène d'un bébé etc...  D'ailleurs, vous en avez déjà eu un aperçu avec l'article sur le sérum physiologique.

Et puis je suis aussi assez occupée par les conférences-ateliers de Noël, dont le programme est ici. D'autant plus que, entre les conférences, je rencontre des journalistes (papier et radio) qui souhaitent écrire/parler sur le Zéro Déchet 👍... Si vous souhaitez lire ou écouter ce qu'il en ressort, je vous invite à me suivre sur Facebook (lien à droite) ou à aller voir l'article de présentation du blog, j'y ai inséré les liens.


Voici les liens concernant les fêtes...


⦾ pour décorer ses vitres au Blanc de Meudon: article ici
⦾ pour décorer sa maison avec des éléments de la nature (mousse, branches, lierre...), je n'ai pas fait d'article sur le blog mais vous pouvez prendre des idées ci-dessous ou sur cette page. Ce sera une déco unique, vivante, parfumée, éphémère... et vous pourrez tout mettre au compost après les fêtes!


⦾ pour des idées de cadeaux différents: immatériels, consommables ou d'occasion: article ici
⦾ pour emballer sans papier cadeau grâce à la technique toute simple du furoshiki: article ici
⦾ pour fabriquer une boîte en origami à l'aide d'une feuille de récup': article ici

Voici ma dernière réalisation à partir d'une page d'un ancien numéro du magazine Happinez...
Je compte le remplir de chocolats chez un bon chocolatier! La liste des lieux où acheter en vrac sur Montbrison et alentours est disponible dans cet article.



... ainsi que des idées d'éco-cadeaux:


En complément de ma liste d'idées de cadeaux immatériels, consommables ou d'occasion, je vous liste ici quelques idées de cadeaux "durables".

MAIS je vous mets en garde: n'offrez ce type de cadeau qu'à des personnes clairement engagées dans cette démarche écologique.
Si vous offrez cela à des personnes dans le but qu'elles se lancent dedans plus ou moins malgré elles, vous serez très très déçus: votre cadeau restera au placard et vous regretterez amèrement le temps, l'énergie et l'argent dépensés inutilement.

Rappelez-vous: le changement commence toujours par soi. Si on inspire les autres, tant mieux, sinon... tant pis! L'essentiel est de se sentir aligné dans sa propre façon de vivre et d'en être heureux.


Après cette mise en garde, voici des idées d'éco-cadeaux:

◘ un système de filtration d'eau du robinet autonome comme le purificateur Berkey
◘ des accessoires réutilisables pour la cuisine: pailles inox, cure-dents inox, brochettes inox, éponge lavable, microfibres, mouchoirs lavables...
◘ une plaque silicone pour remplacer le papier sulfurisé (la choisir de très bonne qualité pour éviter les risques de migration du plastique, ex: Guy Demarle)
Notez qu'on peut aussi se contenter d'une plaque huilée et farinée...
◘ une coupe menstruelle (ou un bon pour l'acheter, car il est peut-être préférable de la choisir soi-même!)
◘ un savon saponifié à froid pour remplacer le gel douche
◘ un savon-shampoing saponifié à froid
◘ des huiles essentielles achetées en vrac (il suffit de faire re-remplir votre flacon vide, une fois nettoyé et passé à l'alcool)
◘ un pot d'huile de coco (pour remplacer sa crème hydratante entre autres)
◘ des sacs en tissu lavables pour faire ses courses d'épicerie sèche
◘ un oriculi pour remplacer les cotons-tiges, ou une serviette exfoliante lavable (article ici)
◘ des épingles à linge en inox (par exemple ici)
◘ une participation financière pour réaliser une épilation définitive au laser (les générations à venir n'auront peut-être plus la pression de devoir enlever leurs poils, mais en attendant...)
◘ des rouleaux de masking-tape pour remplacer le scotch, la patafix, les étiquettes...
◘ pour de jeunes parents: un biberon inox ou des couches lavables...


Et pour finir l'année en beauté et voir ses désirs se réaliser l'année suivante, je vous invite à expérimenter la puissance d'une lettre de fin d'année: article ici...

Bonnes fêtes!