Notre responsabilité d'humain, c'est de créer chacun à notre échelle notre paradis sur terre : ce monde dans lequel nous souhaitons vivre.

lundi 20 juin 2016

Petites réflexions métaphysiques

Je m'éloigne un peu des sujets pratico-pratiques pour venir vous partager quelques textes qui ont fait écho à mes propres questionnements du moment...

Le premier est extrait de la page facebook de Patricia Darré, qui est journaliste et médium et dont vous avez probablement entendu parler via ses livres ou ses interviews. Elle y publie très souvent des petits billets d'humeur ou y partage certaines informations qu'elle reçoit sur la vie après la vie.
C'est le cas de ce petit écrit:

Dialogue avec un certain Simon, décédé en 1935.
… « Ici le « temps » tel que tu le définis n’existe pas. 
Il n’y pas de vieillissement, simplement un mouvement d’évolution.
Lorsque j’ai franchi la frontière de nos deux mondes, j’avais 75 ans. C’était mon âge terrestre.
Aujourd’hui, si je devais me donner un âge, j’ai 30 ans, je suis en pleine possession de mes moyens.
Mais cela n’a aucune importance ici, pas plus que d’avoir un nom, car NOUS SOMMES. Cela suffit.
Certains d’entre nous, qui sont décédés sans avoir encore franchi la frontière, qui sont restés sur votre plan, ont gardé l’âge et l’état dans lequel ils étaient à l’instant de leur mort.
Il leur faut beaucoup d’énergie pour survivre ainsi dans votre monde. C’est pourquoi ils utilisent vos forces et vous épuisent.
Il est nécessaire de les aider à passer.
Ici, tout est si léger. Tout est si mobile et spontané.
Lorsque nous voulons nous manifester physiquement il est plus facile d’utiliser un papillon ou un oiseau ou tout élément mobile et léger,plutôt que l’apparence que nous avions, car nous devons nous en souvenir et notre mémoire du passé terrestre nous joue parfois des tours dans la précision, tout simplement parce que l’apparence n’est plus utile ici .
Ecoutez plus votre cœur que votre mental, et surtout , n’économisez jamais lorsqu’il s’agit d’aimer.
L’AMOUR reste LA réponse aux multiples questions sur la VIE. »…



Le second texte est une prière chrétienne sur laquelle je suis tombée en visitant une église il y a quelques mois... Je l'ai retrouvée au fond de ma poche et l'ai relue avec la même émotion. Faut croire qu'elle me parle toujours!

Trésors de la prière 

"Rien qu'aujourd'hui, j'essaierai de vivre exclusivement la journée sans tenter de résoudre le problème de toute ma vie.
Je serai heureux rien qu'aujourd'hui, dans la certitude d'avoir été créé pour le bonheur; non seulement dans l'autre monde mais également dans celui-ci.
Rien qu'aujourd'hui, je m'adapterai aux circonstances sans prétendre que celles-ci se plient à tous mes désirs.
Rien qu'aujourd'hui, je croirai fermement, même si les circonstances prouvent le contraire, que la bonne providence de Dieu s'occupe de moi comme si rien d'autre n'existait au monde.
Rien qu'aujourd'hui, je ne craindrai pas.
Et tout spécialement, je n'aurai pas peur d'apprécier ce qui est beau et de croire en la bonté.
Je suis en mesure de faire le bien pendant douze heures, ce qui ne saurait me décourager comme si je pensais que je dois le faire toute ma vie durant"

Jean XXIII (1881-1963)


Belles réflexions à tous!

vendredi 10 juin 2016

Les produits fermentés

L'idée de cet article m'est venue pour 3 raisons:

- les légumes d'été tardent à arriver, donc en attendant, nous mangeons les légumes d'hiver que nous avons mis à fermenter au moment où on en avait trop. Dans notre cas, c'est la choucroute, mais on aurait pu en faire d'autres... ;0) L'article sur comment faire sa choucroute est ici (cliquez) et pour les autres légumes ici.
- les légumes nouveaux sont peu diversifiés mais abondants (en ce moment à l'AMAP, on a beaucoup d'oignons verts, de courgettes mais surtout beaucoup de carottes): pour écouler le surplus, je compte les lactofermenter pour les manger dans quelques mois en entrée ou pickel...
- la fermentation est à la mode, on en parle beaucoup et le sujet était à l'honneur de l'émission La quotidienne le 12 mai sur France 5 (cliquez).

Tout cela était donc l'occasion de vous reparler des produits fermentés car il y en a plein d'autres en dehors de la choucroute. En voici un petit aperçu:
pain, fromage, yaourt, bière, vinaigre de cidre/vin, vin, miso, sauce soja, kéfir, kombucha, chocolat, saucisson, lard ou jambon sec, cornichons, choucroute...

Au regard de cette liste, vous devinerez que cette fermentation peut être alcoolique (produit de l'alcool) ou lactique (produit de l'acide lactique, rien à voir avec le lactose, bien qu'on peut faire cette fermentation sur des produits laitiers aussi).

Ses avantages sont multiples: plus ancienne que la cuisson, la fermentation est un mode de conservation formidable car elle ne nécessite ni stérilisation ni congélation. Elle préserve les nutriments, voire augmente leur teneur. Elle enrichit la flore intestinale et améliore l'immunité. Elle est économique et à la portée de tous.

Une petite précision: pour certains produits de la liste, la fermentation est seulement une étape de fabrication parmi d'autres, et si le produit est cuit, pasteurisé (ou pire, stérilisé) après l'étape de fermentation (pain, chocolat, bière pasteurisée... et la majorité des produits industriels), le produit final n'est plus aussi "vivant": les ferments ont fortement diminué (voire ont été tués dans le cas de la stérilisation), même s'il en reste certains éléments intéressants (nutriments surtout, et arômes spécifiques).

Alors, à vos bocaux! Je reviendrais pour ma part vous parler de mes réalisations plus tard (carottes râpées ou en bâtons, selon ce tutoriel). Edit du 14/01/17: voici le tutoriel des légumes autres que le chou à choucroute.

Pour plus de recettes et de tutoriels, allez donc visiter le site Ni cru ni cuit.

lundi 6 juin 2016

Fabriquer un carnet en feuilles de brouillon

J'ai toujours été emballée par l'idée de faire des carnets avec des feuilles de brouillon.
Celles-ci sont encore très abondantes dans tous les métiers administratifs, dans les écoles aussi... et parallèlement on achète toujours plus de carnets, cahiers et feuilles vierges, alors qu'on a déjà tout ce qu'il faut sous la main!

Voici donc 2 tutoriels très simples pour faire :
- un carnet plutôt chic en A5
- un mini-carnet en A7


1. Fabriquer un carnet chic A5 en feuilles de brouillon
L'idée nous vient encore une fois de Béa Johnson (dont vous aurez compris que je suis une vraie fan!).
Elle a en effet publié récemment un article avec une vidéo montrant comment le réaliser: j'ai voulu immédiatement testé la technique!
Le seul matériel que j'ai acheté, ce sont les anneaux 25 mm en métal (1,50 euro les 10 en papeterie). On peut d'ailleurs s'en passer, en utilisant de la ficelle à la place des anneaux. Une technique encore plus sophistiquée aurait consisté à réaliser une reliure japonaise (tapez ces mots dans Google images et vous tomberez sur un schéma de réalisation).
En tout cas, après avoir testé la technique plusieurs fois, je peux en attester: c'est simple et ça en jette!
Edit 13/06/16: ce tutoriel fonctionne aussi très bien à l'école élémentaire... Testé et approuvé par mon conjoint avec des enfants en CP/CE1: ils ont adoré! Cela entraîne leur dextérité à plier bord à bord et cela utilise des feuilles de brouillon et évite ainsi d'éventuels achats de cahiers. L'activité s'inscrit bien sûr dans une réflexion sur les actions écologiques possibles à leur niveau.



2. Fabriquer un mini-carnet en A7
Il s'agit d'une technique simple et astucieuse pour obtenir un mini-carnet au format A7 (1/8 ème de A4) à partir d'un brouillon A4.
La prouesse de ce carnet est qu'il ne nécessite aucune reliure, seulement quelques pliages. Son autre atout est que la face brouillon est invisible après pliage: on dispose donc d'un carnet de 4 pages blanches.
Le pliage est expliqué ci-dessous (cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo explicative).


Si vous avez des enfants à l'école, n'hésitez pas à parler de cette technique à leurs enseignants pour leur souffler 3 idées:
- constituer des carnets vierges que les enfants pourront utiliser comme carnet de notes, de dessin ou pour y écrire une histoire de leur invention, comme si c'était un vrai livre.
- imprimer des histoires ou exercices tout prêts pour les élèves, tels qu'on en trouve sur ce site. Il y a des histoires et des fables (rubrique Lire et imaginer) et des exercices type sudoku, table de multiplication, graphisme des lettres de l'alphabet (rubriques Découvrir et apprendre et Jouer) qui plairont aux élèves autant qu'aux enseignants.
écrire et taper à l'ordinateur une histoire qui pourra être imprimée sous la forme d'un mini-carnet et que chaque élève pourra conserver pour lui. Ce site propose le document mis en forme sous 8 formats différents (Word, Open Office....), il n'y a plus qu'à suivre les instructions qui figurent dans le document pour écrire et éditer son 1er livre!

Belles réalisations à vous!

mercredi 1 juin 2016

Des alternatives à la lessive industrielle: le vrac, les paillettes de savon et la cendre!

Vous savez certainement qu'il ne faut pas trop compter sur les 3 ou 4 multinationales qui se partagent le marché de la lessive industrielle conventionnelle (via des centaines de marques) pour prendre soin de nous et de notre planète.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la composition de ce type de lessive, je vous renvoie à ce très bon article de Raffa. Comme ça, on passe directement à la pratique!

Je vais vous présenter ici 3 alternatives, de la plus simple à la plus longue.
  1. Acheter sa lessive écologique en vrac
  2. Fabriquer sa lessive aux paillettes de savon
  3. Fabriquer sa lessive à la cendre de bois

1. Acheter sa lessive en vrac
Voilà qui ne devrait pas trop changer vos habitudes... Il suffit pour commencer d'acheter 2 bidons de lessive, de la marque que votre magasin propose en vrac. Dès qu'un bidon est vide, on le met dans son panier de course et on le remplit au prochain passage au magasin. Cela évite bien des emballages. Bien sûr, du temps qu'on y est, on opte pour une lessive écologique: les ingrédients sont plus biodégradables (tensioactifs, séquestrants etc) et plus sains (parfums naturels et non de synthèse par exemple). En outre, le vrac pourra vous faire réaliser des économies.


2. Fabriquer sa lessive aux paillettes de savon
Cette préparation est très simple, rapide et très économique (environ 16 centimes le litre)! Pour le tutoriel, voici la fiche pratique ci-dessous. Et pour ceux qui préfèrent les images, voici la vidéo très bien faite de Cécile.
En ce qui me concerne, je la fabrique à partir des paillettes de savon que je trouve en vrac au rayon lessive de ma Biocoop. J'en remplis mon sac en tissu lavable et je stocke ensuite ça chez moi dans un bocal Le Parfait. Le dosage présenté dans la fiche a été validé pour ce savon-là, donc si vous en utilisez un autre, faites des essais en petites quantités pour vérifier si ça marche.
Et ne tentez pas de mettre les paillettes directement dans le tambour, elles ne se dissoudront pas : vous allez retrouver des morceaux dans votre linge!
Pour le choix des huiles essentielles, vous pouvez consulter cet article de Raffa.

  


3. Fabriquer sa lessive à la cendre de bois
Encore plus biodégradable et économique que la précédente (gratuite si on néglige l'eau du robinet), elle est toutefois un peu plus longue à réaliser et nécessite d'avoir, ou de récupérer, des cendres. Bien que plus longue, la réalisation de cette lessive reste assez simple et son pH basique (>12) en fait un détergent naturel très efficace. Voici comment la réaliser:


Et l'efficacité?
Les 3 alternatives se valent en terme d'efficacité sur la plupart des tâches courantes. Il faudra détacher parfois avant lavage, comme avec une lessive classique, en versant un peu de savon noir ou en utilisant une méthode adaptée à chaque type de tâche.
Je vous livre en bonus une astuce qui fonctionne (lue dans Zéro déchet, le livre de Béa Johnson) pour les fruits rouges: verser immédiatement sur la tâche, de haut, de l'eau bouillante. Spectaculaire!!!

Enfin vous pouvez ajouter certains éléments à ces lessives de base: huiles essentielles parmi la liste suivante proposée par Raffa (j'aime bien mettre 10 gouttes dans la boule de lavage ou le bac assouplissant) ou, s'il s'agit d'une lessive de blanc ou de clair, 2-3 cuillères à soupe de percarbonate de soude, blanchissant naturel déjà présenté ici avec une autre application là.